Si vous ne voyez pas la newsletter, cliquez ici.
LA NEWS VH 15 NOTAIRES


Bonne tenue de l’activité
et hausse saisonnière des prix




D’après les données de la Base BIEN, malgré une stagnation au mois d’août, le volume de ventes de logements anciens en Ile-de-France reste globalement soutenu. L’activité se serait maintenue à un bon niveau en septembre dans toute la Région. La saisonnalité a poussé les prix à la hausse pendant l'été, mais les évolutions devraient être à nouveau plus modérées en fin d’année 2015.

Un volume de ventes soutenu en dépit de l’atonie du mois d’août - Les résultats du mois d’août 2015 ont marqué une pause de l’activité (avec une stagnation des ventes par rapport à août 2014). Mais, le dynamisme des mois précédents permet de compenser cette décélération et de rester globalement sur la tendance positive amorcée au printemps 2015.

De juin à août 2015, près de 45.000 logements anciens ont été vendus, soit 18% de plus qu’à la même période en 2014 ( 9% par rapport à la période juin-août de ces 10 dernières années, et 5% par rapport à la période de haute activité 1999-2007). Les ventes ont progressé dans des proportions comparables pour les appartements ( 19%) et pour les maisons ( 16%), et davantage en Grande Couronne ( 23%).

Ce mouvement de reprise s’est poursuivi en septembre 2015, avec un nombre de ventes élevé sur l’ensemble de l’Ile-de-France.

Un sursaut haussier ponctuel des prix ? - Ces derniers mois, la tendance baissière des prix s’est interrompue. En août, le prix des maisons anciennes a augmenté de 3,1% en 3 mois et celui des appartements de 1,4% ( 0,9% pour les maisons et 0,1% pour les appartements après corrections de la variation saisonnière).

A Paris, le prix au m² ressort à 8.000 € en août ( 1,5% en 3 mois et 0,2% après la correction de la saisonnalité, et toujours -1,8 sur un an).

Ces récents mouvements de hausse sont encore trop modestes pour inverser la tendance globalement baissière des prix sur un an (-2,1% pour les appartements et -1,5% pour les maisons).

FOCUS : En 20 ans, les départements franciliens les plus chers se sont davantage valorisés que les moins chers – Ce sont les départements les plus chers d’Ile-de-France qui ont augmenté le plus en Banlieue. Si dans Paris, le prix au m² des appartements a été multiplié par 3,5 de 1996 à 2012, les prix ont été multipliés par 2,8 dans les Hauts-de-Seine (le plus cher de la Région après Paris), et par 2,3 dans les départements les plus abordables de la Seine-et-Marne et de l’Essonne.
En 1996, il fallait débourser 2,1 fois plus à Paris pour devenir propriétaire d’un appartement que dans le Val-d’Oise et la Seine-et-Marne. En 2015, ce rapport atteint 3,1.

Source : Chambre des notaires de PARIS.


Guillaume ORIZET, négociateur immobilier, reste à votre disposition pour toute information complémentaire au 01 45 00 92 90 ou service.expertisenegociation@vh15.fr

VH 15 NOTAIRES met à votre disposition son pôle de négociation immobilière.
Le montant des honoraires de négociation des notaires est de l'ordre de 2,5 % HT du prix de vente. VH 15 NOTAIRES est membre du groupement NEGONOTAIRE.

VH 15 NOTAIRES est certifié Iso 9001 pour l’ensemble de ses activités.
www.vh15notaires.fr

Pour consulter le communiqué de presse interactif :
http://asp.zone-secure.net/v2/index.jsp?id=7054/9540/60749



Si vous ne souhaitez plus continuer à recevoir nos actualités,
il vous suffit de cliquer sur ce lien :
Je souhaite ne plus recevoir la newsletter VH15 NOTAIRES